Archive

Posts Tagged ‘ppe’

Un accord gouvernemental entre innovation et régression sociale

décembre 9, 2011 3 commentaires

toutes les photos de la manifestation par Pierre Capoue

Dans un climat de crise économique, Elio Di Rupo présente la Déclaration de Politique générale de la Belgique. L’accord pèse 180 pages dont une moitié est dédiée aux réformes institutionnelles et l’autre détaille la politique socio-économique que conduira la coalition gouvernementale. L’accord se révèle un délicat équilibre entre de timides mesures sur la fiscalité du capital et de véritables mesures de régression sociales.

Dans ce contexte, vendredi le 02 décembre de 80 à 100,000 travailleurs, jeunes, chômeurs, retraités défilaient dans les rues de Bruxelles sous les bannières des trois grands syndicats belges. Nous découvrions officiellement le texte de l’Accord gouvernemental après les 535 jours d’errance politique au pays de la frite.

Des bribes de l’accord ont déjà filtré depuis le début de la semaine, cela explique la large mobilisation de ce frisquet vendredi matin. Mais comme rien n’est simple en Belgique, les tendances politiques des trois grands syndicats sont également représentées dans le nouveau gouvernement Di Rupo 1er. De fait, les instances syndicales se retrouvent coincées entre le réalisme politique et les intérêts de leurs affiliés.

Il faut dire que l’accord est un cocktail compliqué et délicat entre les justes revendications socialistes, les désires des libéraux, le moralisme complexé des démocrates-chrétiens et les exigences du techno-libéralisme du conseil de l’Europe. Lire la suite…

Les chats ne font pas des chiens

mars 26, 2009 2 commentaires

berlusconi_170047tCe dimanche 22 Mars 2009, l’Allianza nacional de Gianfranco Fini, l’auto-proclamé « post-fasciste », fusionne avec Forza Italia du « buffone » Berlusconi pour former le popolo della liberta. Tout en voulant se présenter comme le nouveau parti de centre-droit, la composition de la coalition réunie autour du « buffone » Berlusconi fait planer l’ombre des chemises noires sur ses orientations idéologiques.

Depuis ses premiers pas en politique, Berlusconi à toujours su négocier des relations spéciales avec les représentants de la droite nostalgique. Umberto Bossi de l’ancienne Lega Nord, formation politique ouvertement xénophobe est un allier de la première heure, tout comme Alessendra Mussolini. La digne héritière de son grand-père le Duce, siège au parlement européen comme indépendant depuis qu’elle a été désavouée par ses amis du groupe Identité, Tradition et Souveraineté pour avoir tenu des propos racistes envers ses collègues roumains d’extrême droite. Lire la suite…

Catégories :Europe Étiquettes : , , , , ,