Archive

Archive for the ‘Belgique’ Category

Meister benelux ou la politesse germanique

Le commando à sa sortie de l'entreprise

Cette semaine, impossible de faire l’impasse sur les événements qui se sont déroulés dimanche 26 février à Sprimont en région liégeoise.

Meister – benelux SA, entreprise spécialisée dans l’usinage de pièce métallique destinée à l’industriel automobile entre autres, n’a jamais si bien porté son nom. En effet, dimanche dernier c’était bien un groupe de nostalgiques des S.A. (Section d’Assaut ou Sturmabteilung) que la direction du groupe Meister a mandaté pour prendre d’assaut l’usine de Sprimont, terroriser le personnel, détériorer l’outil de production, voler le matériel et la production.

Équipés de gilets pare-balles, armés de matraque et de battes de baseball, une vingtaine de néonazis débarquent dans les locaux de l’entreprise. Ils chassent rapidement les ouvriers de leurs postes de travail. Leur « blitz » sur l’usine parfaitement réussit, les nostalgiques des chemises brunes fêtent leur exploit en saccageant les locaux syndicaux et les vestiaires du personnel. Ils entreprennent, ensuite, de démonter une des machines à commande CNC de l’entreprise. Mais, cette opération se révélera finalement trop complexe pour ces brutes aux os épais. Ces machines sont en effet des chefs-d’œuvre de complexité extrêmement précise et fragile. Avec leurs matraques, ils durent se rendre compte finalement qu’ils étaient bien incapables de dévisser les moindres boulons. Ils se sont alors repliés sur ce qu’ils savaient faire, saccagé encore un peu les locaux de l’entreprise. Lire la suite…

Publicités
Catégories :Belgique Étiquettes : , , , ,

Un accord gouvernemental entre innovation et régression sociale

décembre 9, 2011 3 commentaires

toutes les photos de la manifestation par Pierre Capoue

Dans un climat de crise économique, Elio Di Rupo présente la Déclaration de Politique générale de la Belgique. L’accord pèse 180 pages dont une moitié est dédiée aux réformes institutionnelles et l’autre détaille la politique socio-économique que conduira la coalition gouvernementale. L’accord se révèle un délicat équilibre entre de timides mesures sur la fiscalité du capital et de véritables mesures de régression sociales.

Dans ce contexte, vendredi le 02 décembre de 80 à 100,000 travailleurs, jeunes, chômeurs, retraités défilaient dans les rues de Bruxelles sous les bannières des trois grands syndicats belges. Nous découvrions officiellement le texte de l’Accord gouvernemental après les 535 jours d’errance politique au pays de la frite.

Des bribes de l’accord ont déjà filtré depuis le début de la semaine, cela explique la large mobilisation de ce frisquet vendredi matin. Mais comme rien n’est simple en Belgique, les tendances politiques des trois grands syndicats sont également représentées dans le nouveau gouvernement Di Rupo 1er. De fait, les instances syndicales se retrouvent coincées entre le réalisme politique et les intérêts de leurs affiliés.

Il faut dire que l’accord est un cocktail compliqué et délicat entre les justes revendications socialistes, les désires des libéraux, le moralisme complexé des démocrates-chrétiens et les exigences du techno-libéralisme du conseil de l’Europe. Lire la suite…

Un seul fruit pourri peut ruiner toute une récolte.

mai 15, 2011 2 commentaires

Les lois antiterroristes donnent un sentiment d’impunité lors de violences policières.

Alors que le monde libre fait la fête à « Times Square – NY » pour la mort de Ben Laden, n’est-il pas temps d’avoir quelques considérations pour la liberté d’expression, d’association et sur ce que nous avons perdu avec l’établissement des lois antiterroristes depuis 2001.

On nous a bien expliqué qu’avec la disparition de l’épouvantail d’Al-quaïda, le terrorisme n’est pas mort. Il faut comprendre que les lois comme le « patriot act. », aux États-Unis, ne seront pas abrogées prochainement. Il en va de même pour nos législations antiterroristes en France, en Belgique et en Europe en générale.

Ces lois destinées à nous protéger tirent tous azimuts, mais souvent à blanc. Cet arsenal législatif a été beaucoup utilisé depuis 2001, mais à quelques exceptions près, ces lois antiterroristes n’ont jamais permis d’inculper des terroristes et encore moins des terroristes islamistes. Par contre, ces lois s’avèrent très pratiques contre les mouvements gauchistes, anti-capitalistes, altermondialistes et contre les mouvements syndicaux trop revendicatifs.

Quatre camarades belges d’une organisation de défense des prisonniers politiques (le Secoure Rouge) ont font d’ailleurs encore les frais aujourd’hui. Alerté en 2008 par ces collègues italiens, la justice belge a interpelé et incarcéré ces quatre militants de Secoure Rouge dont une journaliste. Mais l’enquête n’ayant rien donné, ils durent être libérés dans les semaines qui suivirent. Toutefois, la justice, montrant un entêtement confinant à la bêtise, poursuit encore sa procédure. C’est ainsi que mercredi 11 mai 2011, soit trois ans après l’ouverture du dossier, on s’interroge encore à la Chambre du Conseil du palais de justice de Bruxelles sur la pertinence d’un procès. Cette affaire, si vide soit-elle, n’a pu être montée que grâce aux lois antiterroristes en vigueur en Belgique et en Italie. Des dizaines de personnes ont été mises sur écoute. Des cafés et d’autres lieux publics ont aussi donné lieux à ce que la police italienne appelle des « écoutes d’ambiance ». La vie privée des inculpés à été fouillée dans tous les sens et pour aucun résultat. Lire la suite…

Catégories :Belgique Étiquettes : , , ,

Le soleil se levait sur nos fronts – euromanif mars 2011

Photo : P.C.

Jeudi 24, 07 heure du matin, le soleil peine à se lever, moi aussi. Mais il faut y aller. Les travailleurs guidé par la raison se rassemble aux quatre coins du pentagone bruxellois. Bientôt, c’est le cri d’un peuple en colère qui raisonne dans la ville. A l’occasion du sommet européen de printemps, la Fédération Général du Travail de Belgique (FGTB) et la Confédération des Syndicats Chrétiens (CSC) ont appelé leurs affiliés de tout le pays à venir signifier, au gouvernement belge et aux représentants des pays européens réunis, leur mécontentement et leur désapprobation. Les cortèges réunis concentrèrent plus de 20.000 manifestants vers la rue de la Loi, auxquelles il faut ajouter les 10.000 rassemblés par la CSC au Heysel. Des camarades venus de France, d’Allemagne des Pays-Bas du Luxembourg et d’ailleurs se sont joints aussi à la manifestation.

Depuis 2008 et la découverte de la CRISE, les travailleurs de tous les secteurs prennent conscience que jamais le capital et le patronat n’aura été aussi arrogant et menaçant envers les droits et les intérêts des salariés, ouvriers, précaires, chômeurs, pensionnés et mineurs en age de scolarité. Au prétexte de la CRISE, partout en Europe on a fait avaler, aux salariés et aux population les plus faibles, des mesures d’austérité, des réductions de salaires et un rabotage constant de leur droits sociaux. Il en résulte un appauvrissement grandissant des populations européennes. Seules, cette année encore, les traders toucherons des primes sur les bénéfices de leur fonds spéculatifs. Lire la suite…

Parce que je suis un enfant de l’école publique

Nous étions jeunes, des enfants insouciants, innocents diront certain. L’école autant de bons souvenirs que de mauvais. Bien que nous y allions parfois avec des pieds de plomb et que notre mémoire potache nous rappelle nos farces et l’ingéniosité de nos copions ; honnêtement, il faut reconnaître que nos meilleurs souvenirs d’école sont toujours liés des professeurs. Des enseignants qui nous ont marqués plus que d’autres et qui inconsciemment ont déterminé les choix qui nous ont conduits là où nous sommes aujourd’hui.

Comme le dit le Nine, pas de révolution sans conscience de classe et comme le dit la maîtresse,  pas de conscience sans éducation. (Si j’ai bien compris la leçon, lire le syllabus ici : http://www.marxists.org/francais/marx/47-pdc.htm). Le droit de grève est un sport de combat ! – http://kokomag.wordpress.com/2008/11/20/le-droit-de-greve-est-un-sport-de-combat/

Mais pourquoi parlé aujourd’hui de ce que d’aucun ont appelé un mammouth à dégraisser ? Lundi 07 mars dans une brève anecdotique, nous pouvions lire qu’un cancre d’Australie attaquait en justice son école parce que l’enseignement qu’il y avait reçu ne lui a pas permis d’apprendre à lire, écrire et calculé correctement. (Boy sues government for failing to educate him (en) – http://www.abc.net.au/news/stories/2011/03/07/3157424.htm ) Lire la suite…

La Poste et le statut unique pour le travailleur

février 10, 2011 Laisser un commentaire

Vendredi 11 février, la poste part en grève. Encore un coup de ces gauchistes, syndicalistes et autres empêcheurs d’entreprendre en rond.
« Ces gens devraient déjà être bien comptant d’avoir du travail. Ces capricieux ne veulent rien connaître des réalités économiques internationales. » Voilà certainement ce que l’on va entendre de la part des représentants du patronat. Ce discours sera d’autant plus facile que les questions posées par les travailleurs et les syndicats porte sur d’aride et d’obscure réglementation et conditions contractuelles qui touche à l’évolution des statuts ouvriers et employés

bpost, entre ouvriers et employés

Johnny Thijs et les administrateurs de la poste proposent une réforme profonde de l’organisation des tris postaux et des services de distribution locale. Lire la suite…

Catégories :Belgique, Economie Étiquettes : , , , , ,

« Ascenceur pour demandeurs d’asile »

décembre 3, 2010 Laisser un commentaire

 

PHOTO DR LES SACHS

Quand une centaine de demandeurs d’asile occupent une gare bruxelloise en plein hiver, les autorités belges ne trouvent d’autres solutions que de les obliger à « descendre au sous-sol » avant de leur permettre de « monter aux étages ». Apparemment, le gouvernement ne semble pas pressé de trouver des réponses structurelles à la crise de l’accueil des demandeurs d’asile. Au point de se faire frapper sur les doigts par l’ONU.

 

Lire la suite…

Catégories :Belgique, société Étiquettes : , ,